samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
23.2 ° C
24.2 °
21.5 °
57 %
1.9kmh
0 %
sam
26 °
dim
29 °
lun
29 °
mar
29 °
mer
28 °
AccueilSociétéLe miroir déformant de la folie d’Hubert Caouissin

Le miroir déformant de la folie d’Hubert Caouissin

COMPTE RENDU D’AUDIENCE – L’homme, qui a sauvagement tué les Troadec, sa belle-famille, pour un trésor inexistant, se présente en victime.

Envoyé spécial à Nantes

Hubert Caouissin ment, comme tout le monde. Mais tout le monde n’a pas tué son beau-frère, son épouse et leurs deux enfants pour une fumeuse histoire d’or dont personne n’a jamais vu la couleur.

L’accusé a donné, lundi aux assises de la Loire-Atlantique, sa version du quadruple homicide commis dans la nuit du 16 au 17 février 2017. Mains croisées dans le dos, il livre d’une voix atone un récit qui ne tient pas debout. À l’en croire, il vient une fois de plus «espionner» la famille Troadec dans son pavillon d’Orvault, près de Nantes, afin de trouver des preuves du pseudo-vol et de monter «un dossier pour Tracfin». Pour ce faire – il habite à Pont-de-Buis (Finistère), soit trois heures de route -, il maquille ses plaques d’immatriculation, se munit d’un calepin et d’un stylo (pour noter), d’un appareil photo (pour fixer des «preuves») et d’un stéthoscope (pour «écouter à travers la porte»). Aucun de ces accessoires ne sera utilisé.

Avec quoi Hubert Caouissin a-t-il massacré

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires