jeudi, juin 30, 2022
Marseille
ciel dégagé
25 ° C
27.2 °
23.1 °
45 %
2.2kmh
2 %
jeu
25 °
ven
27 °
sam
27 °
dim
29 °
lun
30 °
AccueilÀ la uneFootball - Nicolas Gétaz: «A Yverdon, je retrouve un club ambitieux»

Football – Nicolas Gétaz: «A Yverdon, je retrouve un club ambitieux»

Publié18 juin 2021, 10:11

Après une saison presque blanche, l’ancien joueur de couloir du LS ne cache pas son plaisir de rejouer pour son club formateur. Interview.

03.11.2019; Chiasso; Fussball Challenge League – FC Chiasso – FC Lausanne-Sport;
Nicolas Getaz (Lausanne)
(Pascal Muller/freshfocus)

freshfocus

Nicolas Gétaz, l’annonce de votre arrivée à Yverdon est tombée très vite, une fois la saison terminée. Tout était donc déjà ficelé depuis longtemps?

Pas du tout. Les premières discussions n’ont commencé qu’une fois la promotion en Challenge League acquise. Ensuite, c’est vrai, il ne nous a pas fallu négocier longtemps pour trouver un accord. Et je ne cache pas que je suis très heureux de retrouver mon club formateur.

Comment avez-vous vécu ces derniers mois sans club depuis votre départ forcé du LS, en janvier?

Ce n’était pas simple du tout. Dès le début de la saison, on m’a bien fait comprendre que je ne faisais pas partie du nouveau projet au LS. Mais, après avoir un peu joué lors des premiers matches puis écarté, j’ai quand même pu continuer à m’entraîner avec le groupe pro jusqu’en janvier et la rupture de mon contrat. Ensuite, je me suis entraîné pendant trois mois seul pour entretenir au mieux ma forme. Et lorsque les équipes de Promotion League ont pu reprendre les entraînements collectifs, j’ai eu la chance qu’Yverdon accepte que je rejoigne le groupe.

Ces trois mois passés dans votre coin ont-ils été les plus pénibles?

Grâce à l’expérience que nous avions vécue au printemps 2020 à cause du Covid, je dois avouer que cette période a été moins compliquée à traverser que je ne le pensais. Et puis, la motivation pour chaque jour faire l’effort de m’entraîner seul ne m’a jamais fait défaut car, au fond de moi, j’ai toujours été certain que j’allais retrouver un club. Le fait que ce soit Yverdon me comble de bonheur.

En janvier, avez-vous reçu quelques propositions?

Oui, deux ou trois. En provenance de clubs de pays de l’Est et de Chypre. Et pour six mois seulement. Des destinations et des projets qui ne me séduisaient pas vraiment.

A vous entendre, ce retour à Yverdon est presque la solution idéale, non?

Oui, d’autant plus que le club est devenu ambitieux ces dernières années. Et, croyez-moi, je le suis moi-même encore. A tout juste 30 ans, je pense avoir encore quelques belles années devant moi.

Si tout se passe bien, vous aurez aussi enfin l’occasion de rejouer avec une certaine régularité, un plaisir que vous n’aviez plus eu au LS…

C’est, effectivement, l’une des raisons pour lesquelles j’ai signé à Yverdon. Mes deux dernières saisons au LS ont été plutôt frustrantes de ce point de vue. J’avais peu de temps de jeu et pour évoluer à mon meilleur niveau j’ai besoin, comme chaque joueur, d’être sur le terrain. Même s’il y aura de la concurrence à YS, j’espère bien m’y imposer.

Vous êtes un joueur polyvalent, ce qui est précieux pour un entraîneur mais peut aussi parfois être un handicap pour vous. En avez-vous déjà parlé avec Jean-Michel Aeby?

Nous avons bien sûr déjà un peu discuté de l’avenir avec Jean-Michel Aeby, mais sans encore entrer dans les détails. Je suis à sa disposition pour jouer tant dans l’axe de la défense que sur un côté. Et même un peu plus haut sur le flanc gauche s’il le veut. Peu importe, j’ai tellement hâte de recommencer.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires