dimanche, juin 26, 2022
Marseille
nuageux
31.9 ° C
32.6 °
30.1 °
34 %
8.8kmh
57 %
dim
32 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
27 °
jeu
26 °
AccueilPolitiqueAviation - La compagnie veut réveiller les passagers pour les faire consommer

Aviation – La compagnie veut réveiller les passagers pour les faire consommer

Publié2 juillet 2021, 19:32

Insatisfaite des ventes depuis sa base de Vienne, la compagnie «low-cost» Lauda, filiale de Ryanair, met durement la pression sur son personnel de bord afin de booster la consommation sur ses vols.

La filiale de Ryanair, Lauda, met la pression sur son personnel navigant.

AFP

Avec des pertes évaluées à près d’un milliard d’euros, la compagnie Ryanair a comme beaucoup d’autres été très durement touchée par la pandémie. Et si elle se dit malgré tout «optimiste» pour la reprise, elle cherche visiblement des moyens pour se remettre à flot.

À Vienne, base de sa filiale autrichienne Lauda, ce sont les recettes des ventes à bord des vols qui sont au centre de l’attention. Selon le site spécialisé Aerotelegraph, la vente de boissons, nourriture et autre produit hors taxes représente en effet 34% des revenus de Ryanair. Et les recettes enregistrées dernièrement sont loin d’être suffisantes aux yeux de la direction.

«Manque d’engagement»

Dans une lettre adressée aux 264 employés de Lauda à Vienne, le responsable de la base autrichienne met durement la pression sur le personnel de bord afin de faire gonfler ces ventes. Selon lui, la compagnie ne gagne actuellement que 1,07 euro par passager, alors que l’objectif fixé était de 1,70 euro. Une situation décrite comme «inacceptable» vis-à-vis du nombre de vols et de passagers qu’enregistre la compagnie.

Pour justifier ce manque à gagner, le responsable dénonce un manque «d’engagement» et de «motivation pour obtenir des résultats» de la part de ses collaborateurs. Dans sa lettre, il annonce donc que les procédures de vente à bord seront renforcées «avec effet immédiat afin d’augmenter les recettes.»

Aucune excuse

Le responsable met donc en garde: «Si rien n’est vendu sur un vol pendant plus de 15 minutes, cela fera dès à présent directement l’objet d’une enquête». Il demande en outre que des aliments frais soient proposés sur tous les vols et qu’il ne reste aucun d’invendu. En fin de journée, le chef de cabine devra également appeler le responsable en présence de tout l’équipage afin de rendre des comptes sur le résultat des ventes.

Et aucune excuse ne sera acceptée si les chiffres souhaités ne sont pas atteints, quitte à réveiller les passagers pour les faire consommer. «Je n’accepterai aucune justification du type «les passagers dormaient», «les passagers n’étaient pas disposés à acheter» ou «les passagers avaient leur propre nourriture sur eux», souligne le responsable.

Contactée par Aerotelegraph, la direction de Ryanair n’a pas souhaité commenter ces nouvelles mesures.

(J.Z)

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires