lundi, septembre 26, 2022
AccueilSociétéLes ponts de Lyon dans un état alarmant

Les ponts de Lyon dans un état alarmant

Reconstruits après-guerre, en bout de course, ils présentent d’importantes altérations. Au point de fermer les uns après les autres.

Le retour au bureau s’annonce baroque pour les milliers d’automobilistes qui empruntent quotidiennement le pont de Vernaison, au sud de l’agglomération lyonnaise. Le 23 juin, l’ouvrage ne sera plus accessible que dans un sens. Une mesure de la majorité écologiste à la métropole pour tenter d’allonger un peu sa durée de vie. Mais la décision a davantage des airs de soins palliatifs. Ce pont suspendu, dont les câbles souffrent de la chaleur au point d’atteindre une tension un peu plus inquiétante à chaque canicule, est voué à la fermeture. Un projet de pont temporaire a été entrepris, pour 9 millions d’euros et cinq ans d’utilisation maximum.

Vernaison n’est pas un cas isolé. À une vingtaine de kilomètres plus au nord, la passerelle de Couzon-au-Mont-d’Or, qui enjambe la Saône, est déjà fermée. Le 23 avril dernier, elle a failli s’écrouler au passage d’une bétonneuse de 32 tonnes.

Ces épisodes illustrent un problème structurel. Les ponts lyonnais sont vieux et mal entretenus. Du val de Saône

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dernières critiques