lundi, septembre 26, 2022
AccueilSociétéla décision de François sème le trouble

la décision de François sème le trouble

TÉMOIGNAGES – Le choix du Pape de restreindre la messe selon l’ancien rite déroute au delà de la sphère traditionaliste.

Souvent la Bible évoque la «clameur» du peuple blessé. Elle s’élève comme une prière de dépit. Depuis la publication le 16 juillet d’un Motu proprio signé par le pape François abrogeant la libéralité ouverte par Benoît XVI en 2007 de célébrer la messe selon le rite préconciliaire, dit de «saint Pie V», une vaste clameur «d’incompréhension», «d’amertume» voire de «révolte» monte des communautés traditionalistes.

On lui reproche son «mépris», sa «dureté» et même sa «violence». François n’aurait pas pris en compte «les fidèles concernés pour qui (il) n’a pas un mot consolateur, ni paternel», déplore ainsi Laure Blond, une mère de famille de Dijon. À Besançon, l’abbé Jean-Baptiste Moreau ajoute: «Je crois qu’il n’y a pas plus grande souffrance pour un enfant que d’entendre son père lui dire: “Je préférerais que tu n’existes pas”»… Perçue également comme particulièrement «choquante», «l’indélicatesse» de François qui aurait brisé la réforme la plus chère aux yeux de Benoît XVI… de son vivant.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dernières critiques