mardi, juin 28, 2022
Marseille
couvert
22.2 ° C
23.7 °
19.1 °
51 %
0.6kmh
93 %
mar
26 °
mer
27 °
jeu
25 °
ven
29 °
sam
24 °
AccueilÀ la unefootball - Bienne veut continuer son ascension

football – Bienne veut continuer son ascension

Publié6 juillet 2021, 20:25

Tout frais promu en Promotion League sans avoir perdu le moindre match de la saison, le club seelandais se donne deux à trois ans pour retrouver la Challenge League.

La Tissot Arena retrouvera-t-elle prochainement la Challenge League? C’est en tous cas le souhait des dirigeants biennois.

sast-photos

Cinq ans après avoir connu les affres de la faillite, le FC Bienne continue de remonter les échelons à grande vitesse. Reparti en deuxième ligue régionale en 2016, le club seelandais évoluera en Promotion League la saison prochaine. Et il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Homme du renouveau, le président Dietmar Faes se confie.

Dietmar Faes, malgré la longue interruption du championnat, le FC Bienne a réalisé une saison en tous points remarquables…

Nous ne pouvions pas rêver mieux. Malgré ces longs mois d’arrêt, nous avons dominé le groupe de première ligue le plus relevé. Avec des équipes comme Delémont, Baden ou encore Soleure, la concurrence était très vive. Nous n’avons pas perdu une seule rencontre pour atteindre notre objectif prioritaire, la promotion.

Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru depuis 2016?

Je suis fier de ce qui a été accompli. En 2016, nous sommes repartis de rien. Nous n’avions même plus un ballon pour nous entraîner. Avec deux promotions lors des deux premières saisons, puis cette accession à la Promotion League, nous suivons notre tableau de marche. Tout le monde a effectué un travail fantastique pour y parvenir. Chacun s’est identifié au projet. Pour preuve, six ou sept joueurs étaient là en deuxième ligue régionale. Ce groupe possède un gros potentiel et une belle détermination. En outre, l’engouement autour du club est réel. Nous possédons une moyenne de spectateurs supérieure à celle de certaines équipes de Challenge League.

«Il est évident que le HC Bienne mange une grande partie du gâteau en termes de sponsors et de soutiens. Mais nous ne sommes aucunement jaloux»

Dietmar Faes, président du FC Bienne

Vous êtes désormais en troisième division. Mais vous ne comptez pas vous arrêter en si bon chemin…

Quand on pratique un sport de compétition, c’est pour gagner. Bienne est la dixième ville de Suisse. Nous avons quelque part une obligation, envers nos supporters, nos sponsors, la population, qui a payé pour les fantastiques infrastructures dont nous jouissons. Lors de la saison 2021-2022, nous allons devoir nous adapter à notre nouvelle division, à des voyages plus longs, à des adversaires plus coriaces, plus techniques. Mais à moyen terme, d’ici 2-3 ans, nous voulons trouver le financement – il faudra environ un million de francs – pour pouvoir prétendre à une nouvelle promotion.

Vous évoluez dans l’ombre du hockey sur glace. La région biennoise peut-elle subvenir aux besoins des deux clubs?

Nous ne sommes pas en compétition avec le HC Bienne. Ce club mérite l’aura et le soutien dont il bénéficie, car des personnes se sont, et ont, investi(es) pour lui permettre d’être où il est aujourd’hui. Il est évident qu’il mange une grande partie du gâteau en termes de sponsors et de soutiens. Mais nous ne sommes aucunement jaloux. C’est à nous de poursuivre notre voie pour continuer à avoir du succès sur le terrain, et pour encore gagner en crédibilité et en confiance auprès du public et des annonceurs.

Dietmar Faes, président du FC Bienne.

fcbiel-bienne.ch/Alain D. Boillat

Pour terminer en beauté, vous vous êtes qualifiés pour le premier tour principal de la prochaine Coupe de Suisse. Avez-vous un souhait particulier en vue du tirage au sort de mercredi?

Nous aimerions bien rencontrer Young Boys, pour une revanche. Il y a trois ans, YB avait pu égaliser sur un corner qui n’en était pas un (ndlr: à la 94e par Garcia, avant que Hoarau ne qualifie YB à 120e, 3-2 score final). Nous avions évolué devant plus de 5000 spectateurs. Cela garantirait donc une belle recette. Mais on peut également espérer tirer une équipe à notre portée et, pourquoi pas, franchir un ou deux tour(s).

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires