mardi, mai 24, 2022
Marseille
peu nuageux
19.1 ° C
19.3 °
18.4 °
61 %
1.4kmh
17 %
lun
19 °
mar
23 °
mer
21 °
jeu
24 °
ven
24 °
AccueilSociétéLes nouveaux intolérants, ces juges de la pensée qui rêvent de réduire...

Les nouveaux intolérants, ces juges de la pensée qui rêvent de réduire au silence ceux qui ne pensent pas comme eux

ENQUÊTE – Ils rêvent d’édicter des lois morales et d’étendre leur pouvoir. Arbitres des élégances, thuriféraires de leur propre idéologie, ils excommunient sans états d’âme et partout où ils le peuvent ceux qui ne pensent pas comme eux.

On ne débat plus, on dynamite, on disperse, on ventile. En un mot: on élimine. L’insulte a remplacé l’argument, le procès, la controverse. La liste des «ostracisés» s’allonge de jour en jour: Alain Finkielkraut, Marcel Gauchet, Élisabeth Badinter, Sylviane Agacinski, Michel Onfray, Régis Debray… Les états de service des uns comme des autres n’y changent rien, comme en témoigne l’emblématique Jacques Julliard (lire encadré ci-dessous).

Les victimes privilégiées de la version française de la cancel culture (culture de l’annulation) ont un point commun: elles ont été ou se revendiquent toujours de gauche. L’essayiste Céline Pina en est l’archétype. En septembre 2015, elle siège encore à la Région Île-de-France, dans la majorité socialiste, quand elle dénonce dans Le Figaro le Salon de la femme musulmane de Pontoise, opération de séduction organisée par des islamistes avec la complicité d’élus du Val-d’Oise, de gauche comme de droite.

Mal lui en prend: «À partir de là, raconte-t-elle, ma vie…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires