lundi, mai 23, 2022
Marseille
peu nuageux
19.1 ° C
19.3 °
18.4 °
61 %
1.4kmh
17 %
lun
19 °
mar
23 °
mer
21 °
jeu
24 °
ven
24 °
AccueilSociétéÀ Paris, la protection judiciaire de la jeunesse secouée par une affaire...

À Paris, la protection judiciaire de la jeunesse secouée par une affaire de mœurs

INFO LE FIGARO – Le directeur d’un foyer est soupçonné de «relation inappropriée» avec une mineure. Il a été écarté.

Il est très rare, à la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), que de tels dysfonctionnements soient ébruités. Depuis lundi, la brigade des mineurs et le parquet de Paris enquêtent sur des incidents graves survenus au foyer Salomon de Caus, le seul établissement mixte de la capitale. Le directeur de cette entité est accusé d’avoir entretenu, fin 2020 et début 2021, «une relation inappropriée» avec une mineure de 17 ans placée sous main de justice pour avoir transporté de la drogue depuis la Guyane, et en état de grande fragilité psychologique. L’affaire s’est terminée par un avortement en mai 2021. Ce sont deux agents permanents du foyer qui ont directement contacté le 119, puis le commissariat et la brigade de protection des mineurs, pour alerter de ces faits graves d’abus d’autorité. En effet, si la PJJ gère les placements pénaux de ces mineurs, son premier devoir est de les protéger. «C’est pire qu’un surveillant pénitentiaire qui coucherait avec une détenue», souligne un éducateur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires