samedi, juillet 2, 2022
Marseille
ciel dégagé
28.2 ° C
32.6 °
23.4 °
26 %
3.6kmh
3 %
sam
28 °
dim
29 °
lun
30 °
mar
32 °
mer
32 °
AccueilSociété«Pour les jeunes, le politique n’est plus le lieu des solutions»

«Pour les jeunes, le politique n’est plus le lieu des solutions»

ENTRETIEN – Le directeur général opinion de l’Ifop estime que le «record» d’abstention du 21 avril 2002 pourrait bien être battu, à l’occasion de la présidentielle.

Frédéric Dabi est directeur général opinion de l’Ifop. Il a coécrit La Fracture (Éditions Les Arènes) avec Stewart Chau, responsable des études politiques et sociétales à l’institut de sondages ViaVoice. Ils établissent un portrait détaillé de la génération des 18-30 ans: ses valeurs, ses choix, ses espoirs…

LE FIGARO. – Qu’est-ce qui caractérise la jeunesse, en 2022?

Frédéric DABI. – Je suis frappé par la forme d’ambivalence qui marque la jeunesse. Elle est à la foi optimiste et individualiste, avec une forte capacité à se projeter dans l’avenir et une grande confiance en elle. Notre dernier baromètre de décembre 2021 montre que les 18-30 ans appartiennent à une génération qui a confiance en elle à 90 %, alors qu’ils n’étaient que 17 % en 1957, et un tiers avant 1968. Mais cette même classe d’âge vit une véritable résilience. C’est clairement une jeunesse qui se sent maudite. Elle ne fait qu’encaisser le choc des crises qui se succèdent.

En quoi croient-ils?

Ils croient en des valeurs traditionnelles…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires