samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
26.5 ° C
28.7 °
24.7 °
46 %
4kmh
0 %
sam
26 °
dim
29 °
lun
29 °
mar
29 °
mer
28 °
AccueilÀ la uneVaccination - En Suisse, combien de non-vaccinés reste-t-il à convaincre?

Vaccination – En Suisse, combien de non-vaccinés reste-t-il à convaincre?

Publié14 juillet 2021, 11:26

41,7% de la population suisse a reçu les deux doses de vaccins et 11,1% seulement la première. Selon le taux que l’on veut atteindre, il manque entre 1,9 et 2,8 millions de personnes.

En Suisse, la vaccination des personnes volontaires était bien partie, mais elle a marqué un temps d’arrêt.

Getty Images

Les annonces d’Emmanuel Macron lundi soir ont fait exploser le débat autour de la vaccination en France et en Suisse également. Les réactions et les commentaires sont souvent très partagés, mais semblent plus favorables en général à la vaccination qu’à son refus. L’inscription de 1,7 million de personnes à la piqûre en France, après le coup de semonce du président, montre que le message, fut-il brutal, a porté des fruits.

En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique précisait mardi que, à ce jour, 41,7% de la population suisse avaient déjà accompli son devoir vaccinal avec les deux doses. Par ailleurs, 958 058 personnes avaient reçu seulement leur première dose, soit 11,1% de la population. En estimant que celles-ci vont confirmer leur vaccination, on peut dire que 52,8% de la population globale, enfants compris, ont pris part à la campagne de vaccination.

Chaque pourcent supplémentaire à gagner

Avec 52,8%, on demeure toutefois encore loin du compte. Le taux de vaccination permettant d’obtenir une immunité collective avait été fixé par le Conseil fédéral à 75% de la population globale. Au mois d’avril, Alain Berset évoquait plutôt 80%. Depuis peu, avec la progression du variant Delta, des experts parlent de 85% pour être à l’abri d’une nouvelle vague, qui affecterait le système de santé cet automne.

Actuellement, la population en Suisse vient de dépasser les 8,7 millions d’habitants. Chaque pourcentage supplémentaire représente donc 87 000 non-vaccinés à convaincre… En fonction du taux à atteindre, cela représente encore 1,9 million de personnes pour atteindre 75%, 2,3 millions pour 80% et 2,8 millions pour 85%. Étant donné que le nombre d’inscriptions volontaires s’est considérablement réduit dans les cantons, aucun de ces objectifs ne devrait être atteint cet automne.

Les raisons du refus

Qu’est-ce qui retient donc les gens? En analysant le contenu des réseaux sociaux, le journal «Le Temps» de ce mercredi a listé les raisons le plus souvent avancées pour refuser le vaccin: la peur des effets à long terme, la peur d’une réaction allergique, la crainte que le vaccin serait plus dangereux que le virus, son caractère expérimental, son inutilité (car il n’empêche pas complètement la transmission du virus), les doutes du personnel soignant à son égard et enfin les intérêts purement mercantiles des pharmas.

Convaincre sans juger

Le quotidien apporte des contre-arguments à chacune de ses critiques avec des experts: Claire-Anne Siegrist, directrice du centre de vaccinologie des HUG, Sania Hurst, vice-présidente de la task force Covid-19, ou Alessandro Diana, expert à Infovac et chargé de cours à la Faculté de médecine de l’Université de Genève. Ce dernier s’exprime dans d’autres titres de la presse romande ce mercredi en réagissant aux décisions prises en France. Il précise qu’il a changé de stratégie avec les personnes réticentes: «Avant j’interrompais les gens, je les corrigeais, je voulais imposer un savoir». Peine perdue, il a changé son fusil d’épaule: «Il faut informer, éduquer, accompagner les personnes hésitantes sans les juger». De la psychologie, donc, plutôt que la confrontation.

Non sans humour, il précise que d’un point de vue médical: «Le spectre des variants incite à privilégier la vaccination car, par anticipation, on commence à entrevoir que l’alphabet grec est long».

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires