mardi, août 9, 2022
Marseille
ciel dégagé
22.9 ° C
23.1 °
21.8 °
76 %
1.1kmh
0 %
mar
29 °
mer
29 °
jeu
28 °
ven
28 °
sam
24 °
AccueilMonacoLe français TotalEnergies renonce à ses contrats d'approvisionnement en pétrole russe

Le français TotalEnergies renonce à ses contrats d’approvisionnement en pétrole russe

Par Geert De Clercq et Shadia Nasralla

PARIS / LONDRES (Reuters) – Le groupe pétrolier français TotalEnergies a annoncé mardi qu’il ne renouvellerait pas ses contrats d’approvisionnement en gazole et pétrole brut russes pour sa raffinerie allemande, mais s’approvisionnerait en gazole en provenance d’Arabie saoudite et en brut via la Pologne.

La société, qui détient des participations dans plusieurs projets russes, a fait l’objet de critiques après avoir cessé de rejoindre ses rivaux Shell et BP dans la planification de la cession d’actifs pétroliers et gaziers en Russie.

Les sanctions européennes et les lois russes contrôlant les investissements étrangers empêchent TotalEnergies de trouver un acheteur non russe pour ses actifs, a-t-il déclaré. « Abandonner ces intérêts sans contrepartie enrichirait les investisseurs russes, en contradiction avec l’objectif des sanctions. »

TotalEnergies vise à satisfaire 10% des marchés mondiaux du GNL d’ici 2025 avec 50 millions de tonnes par an. La Russie est une source clé, via le projet Yamal LNG et le projet non encore opérationnel Arctic LNG 2.

La société française a déclaré qu’elle « n’enregistrerait plus de réserves prouvées pour Arctic LNG 2 dans ses comptes et ne fournirait plus de capital pour ce projet ». Il n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

BP fait face à des dépréciations de 25 milliards de dollars pour sa sortie de Russie et Shell à plus de 3 milliards de dollars.

SORTIE DROUJBA

TotalEnergies a annoncé mardi qu’il ne renouvellerait pas les contrats d’approvisionnement en brut de sa raffinerie de 240 000 barils par jour de Leuna en Allemagne, qui est alimentée en pétrole russe via l’oléoduc Druzhba.

Leuna, loin des ports allemands près de la ville de Leipzig, serait alimentée en pétrole via la Pologne, même si la déclaration de TotalEnergies n’était pas claire sur la source.

Ayant déjà arrêté les achats au comptant de carburant russe, TotalEnergies a déclaré que la fin de ses approvisionnements contractuels à plus long terme en provenance de Russie signifie que les derniers produits bruts et pétroliers seraient importés d’ici la fin de cette année.

TotalEnergies a déclaré que conformément aux décisions de l’Union européenne de maintenir l’approvisionnement en gaz russe à ce stade, elle continuerait à approvisionner l’Europe en gaz naturel liquéfié de l’usine de Yamal tant que les gouvernements européens considéreraient que le gaz russe est nécessaire.

(Reportage de GV De Clercq et Shadia Nasralla, reportage supplémentaire de Benjamin Mallet, montage de Jane Merriman, Jan Harvey, Paul Simao et Richard Chang)

PHOTO DE DOSSIER: Le logo de la société pétrolière et gazière française TotalEnergies est représenté sur une station de recharge de voitures électriques et une station-service dans le quartier financier et d’affaires de La Défense à Courbevoie près de Paris, France, le 22 juin 2021. REUTERS / Gonzalo Fuentes

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires