dimanche, juin 26, 2022
Marseille
nuageux
31.9 ° C
32.6 °
30.1 °
34 %
8.8kmh
57 %
dim
32 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
27 °
jeu
26 °
AccueilSociétéEn Bretagne, les auto-écoles n’acceptent plus les urbains à la recherche de...

En Bretagne, les auto-écoles n’acceptent plus les urbains à la recherche de créneaux

FOCUS – Auto-écoles sollicitées de toutes parts, listes d’attentes pleines jusqu’en septembre et transferts de dossiers impossibles: en Bretagne, les propriétaires de résidences secondaires n’arrivent pas à passer leur permis de conduire.

«On est obligés de refuser les transferts de dossier, surtout si c’est juste pour passer l’examen, on n’a pas assez de place», confie Nathalie, employée de l’auto-école La Concarnoise, à Concarneau (Finistère). Là-bas, comme dans la majorité des auto-écoles de la côte bretonne, il est désormais impossible de s’inscrire avant plusieurs mois. «Le pire, c’est en cas d’échec à l’examen, on a du mal à leur proposer une nouvelle date», ajoute Nathalie. Habituellement privilégiées par les estivants, les auto-écoles de la région n’acceptent plus les inscriptions d’élèves venant d’autres départements.

Le changement d’école de conduite en pleine formation n’est pourtant pas exceptionnel. À La Concarnoise, chaque année, des élèves viennent continuer leur formation ou passer leur examen. Le phénomène s’est accentué durant la crise sanitaire, avec les cours qui avaient lieu à distance et les déménagements des étudiants, jusqu’à l’engorgement. «Nos créneaux sont tous pleins jusqu’en septembre, et nous

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires