samedi, juillet 2, 2022
Marseille
peu nuageux
29.2 ° C
33.2 °
24.5 °
28 %
1.8kmh
14 %
sam
29 °
dim
29 °
lun
30 °
mar
32 °
mer
31 °
AccueilMonacoLe Grand Prix d'Arabie se poursuivra malgré la frappe de missiles

Le Grand Prix d’Arabie se poursuivra malgré la frappe de missiles

Les entraînements de Formule 1 ne manquaient pas de drame avant le Grand Prix d’Arabie saoudite, car une attaque présumée au missile a fait exploser une raffinerie de pétrole Aramco, provoquant une explosion visible depuis le circuit de Djeddah à 20 km.

Max Verstappen a rapporté qu’il pouvait sentir le brûlé lors des essais libres 1, avec l’impression initiale que sa voiture était en feu, mais ses ingénieurs Red Bull lui ont assuré que ce n’était pas sa voiture mais une explosion.

FP2 a été retardé de 15 minutes, car les équipes et les pilotes ont été informés de la situation. Les 20 pilotes ont décidé de poursuivre la séance et c’est finalement le monégasque Charles Leclerc qui a de nouveau dominé le classement en battant le Red Bull de Verstappen.

Malgré l’importante explosion causée par une frappe de missile, dont le groupe houthi du Yémen a revendiqué la responsabilité, le week-end se déroulera comme prévu.

«La Formule 1 a été en contact étroit avec les autorités compétentes suite à la situation qui s’est produite aujourd’hui», lit-on dans un communiqué de la Formule 1 concernant la situation, qui continue d’indiquer: «Les autorités ont confirmé que l’événement peut se poursuivre comme prévu et nous allons rester en contact étroit avec eux et toutes les équipes et suivre de près la situation.

S’adressant aux journalistes après une réunion avec les directeurs d’équipe et les pilotes, le président de la FIA, Mohammed ben Sulayem, a déclaré : « Nous avons eu des réunions avec la sécurité de haut niveau, les directeurs d’équipe et les pilotes. Qui ciblent-ils (les rebelles) ? Ils visent l’infrastructure économique, pas les civils et bien sûr pas la piste. Bien sûr, nous avons vérifié les faits auprès d’eux et nous avons obtenu l’assurance de haut niveau que c’est un endroit sûr, tout sera sécurisé et continuons la course.

Ce n’est pas la première fois que le Grand Prix d’Arabie saoudite fait la une des journaux pour des raisons qui ne sont pas strictement liées à la course, car le royaume est embourbé dans la controverse en raison de sa tendance à violer les droits de l’homme.

Lewis Hamilton lui-même a admis qu’il se sentait mal à l’aise de courir en Arabie saoudite, car il est bien conscient que 97 personnes ont été exécutées ce mois-ci, dont plus de la moitié ont été tuées pour avoir participé à des manifestations pro-démocratie.

Interrogé sur la situation, Hamilton a déclaré: «C’est époustouflant d’entendre les histoires. J’ai entendu dire qu’une lettre m’avait été envoyée par un jeune de 14 ans qui se trouve dans le couloir de la mort. Quand vous avez 14 ans, vous ne savez toujours pas ce que vous faites dans la vie.

Malgré toute une liste de raisons peu recommandables et grâce à beaucoup d’argent, le GP d’Arabie saoudite 2022 se poursuivra. La course est prévue le dimanche 27 mars.

Image présentée avec l’aimable autorisation de REUTERS

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires