samedi, juillet 2, 2022
Marseille
ciel dégagé
28.2 ° C
32.6 °
23.4 °
26 %
3.6kmh
3 %
sam
28 °
dim
29 °
lun
30 °
mar
32 °
mer
32 °
AccueilÀ la uneTrail running – Elle gagne une course de 60 km mais personne ne...

Trail running – Elle gagne une course de 60 km mais personne ne le remarque

Publié2 avril 2022, 17:45

Ariane Wilhem a remporté un prestigieux trail dans un anonymat total. Les organisateurs se sont rendu compte plus tard de son arrivée et lui ont à nouveau fait franchir la ligne, pour les photos.

Quand c’était au tour de la Neuchâteloise de passer l’arrivée, personne – à part sa mère – n’a tilté qu’il s’agissait de la vainqueure de la course advanced.

Youtube / Transgrancanaria

Après 61,5 kilomètres d’efforts, Ariane Wilhem franchit la ligne d’arrivée. Aucune effusion de joie, aucunes félicitations hormis de sa mère, présente sur place ce 5 mars. La coureuse neuchâteloise lui demande si elle a véritablement gagné. «Mais oui, tu es la première!» Un bel exploit, pour la coureuse qui remporte la course «Advanced» de la Transgrancanaria. La petite sœur de la course classique longue de 126 kilomètres et très connue du milieu du trail running.

Transgrancanaria.net

Comme si de rien n’était

C’est après s’être assis un moment, que les organisateurs de la course se rendent compte de leur oubli. Ils demandent à l’athlète de repasser la ligne d’arrivée. «C’était n’importe quoi», rigole la concernée 1 mois plus tard, autour d’un café alors que la neige tombe dehors. «Si on regarde la photo d’un peu plus près, on voit que mon sac est ouvert.» Pour ce deuxième passage, il y avait tout: banderole, paillettes, applaudissements et photographes. Ariane Wilhem s’en amuse, elle qui a terminé à la 11e place du général et la 1re chez les femmes.

Elle comprend parfaitement ce qu’il s’est passé: sa puce de localisation avait un problème, et l’arrivée d’autres courses en même temps a brouillé les pistes. Et même si elle savait qu’elle avait dépassé sa plus proche adversaire quelques kilomètres auparavant, elle n’a pas pu s’empêcher de se demander si elle n’avait pas raté quelque chose. Et si Johanna Antila l’avait dépassée sans qu’elle ne s’en rende compte?

Finalement, c’est bien la Neuchâteloise qui a remporté la victoire, en 6 heures, 6 minutes et 16 secondes. C’est environ 4 minutes de moins que sa concurrente finlandaise. Cloques aux pieds mais sourire aux lèvres, Ariane Wilhem se souviendra longtemps de cette course.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires