mercredi, juin 29, 2022
Marseille
ciel dégagé
24.7 ° C
25.3 °
22.6 °
42 %
3.1kmh
0 %
mar
25 °
mer
27 °
jeu
24 °
ven
27 °
sam
28 °
AccueilÀ la uneBelgique - Le Parlement condamne le «crime de génocide» commis par l’EI...

Belgique – Le Parlement condamne le «crime de génocide» commis par l’EI contre les Yézidis

Publié15 juillet 2021, 20:58

La Belgique s’est jointe, jeudi, à la liste des pays condamnant le génocide commis, dès 2014, contre le peuple yézidi par le groupe État islamique, en Irak notamment.

Selon un député belge, «la volonté de destruction systématique des Yézidis a été étayée par des témoignages faisant état, non seulement de meurtres et transferts d’enfants, mais aussi de destruction du bétail et des récoltes»…

AFP

Les députés belges ont voté à l’unanimité, jeudi soir, une résolution condamnant le «crime de génocide» perpétré contre la minorité yézidie par l’organisation djihadiste État islamique, notamment en Irak.

Il s’agit d’une résolution non contraignante, qui demande au gouvernement fédéral de «poursuivre et sanctionner» ces crimes et d’appuyer toute initiative en ce sens de la communauté internationale.

Le texte, adopté par 139 voix sur autant de votants, «reconnaît et condamne le crime de génocide perpétré par le groupe terroriste EIIL (ndlr: État islamique en Irak et au Levant, ancien nom de l’EI) en Irak et en Syrie à l’égard des Yézidis, à partir de 2014».

Meurtres, enfants transférés, récoltes détruites

La «volonté de destruction systématique des Yézidis» a été étayée par des témoignages faisant état, non seulement de «meurtres» et «transferts d’enfants», mais aussi de «destruction du bétail et des récoltes» ainsi que de «minage des champs», a relevé le député Georges Dallemagne (cdH, centriste), un des initiateurs du texte.

Opposition et majorité réunies, la résolution a été soutenue par la totalité des dix groupes politiques de la Chambre, ce qui est rare. La Belgique rejoint ainsi une poignée de Parlements (Canada, Arménie, celui de l’Union européenne à Strasbourg) ayant déjà qualifié de «génocide» les crimes de l’EI contre les Yézidis, dans le sillage d’un rapport de l’ONU qui en évoquait le risque dès 2015.

En 2017, l’Administration américaine, sous la présidence de Donald Trump, avait aussi accusé l’EI d’être «clairement responsable de génocide à l’encontre des Yézidis, des chrétiens et des musulmans chiites» dans les zones alors sous contrôle jihadiste.

Tués ou faits prisonniers

Les Yézidis, minorité religieuse présente surtout dans le nord de l’Irak et de la Syrie, ont fui en masse, notamment le district de Sinjar (nord irakien), après avoir été persécutés lors de l’invasion de la région par les jihadistes de l’EI.

Plusieurs milliers d’entre eux ont été massacrés par les jihadistes et d’autres emmenés en captivité. Des milliers de femmes et adolescentes ont subi de terribles exactions, telles que des viols, des enlèvements et des traitements inhumains, dont l’esclavage, selon l’ONU.

La plupart des captifs n’ont été libérés qu’après la chute des bastions de l’EI, entre 2016 et 2019.

Libérer les femmes toujours captives

Le texte des députés belges contient une série de demandes à leur exécutif, dont celle de soutenir, dans un cadre multilatéral, «les efforts pour libérer les femmes yézidies et leurs enfants toujours détenus» par l’EI.

Le gouvernement belge est aussi invité à «militer activement» à l’ONU pour l’adoption, par le Conseil de sécurité, d’une résolution prévoyant le renvoi de ces crimes devant un tribunal international, ainsi qu’à «encourager le gouvernement irakien à adhérer à la CPI» (Cour pénale internationale, établie à La Haye).

(AFP)

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires