samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
23.2 ° C
24.2 °
21.5 °
57 %
1.9kmh
0 %
sam
26 °
dim
29 °
lun
29 °
mar
29 °
mer
28 °
AccueilSociétéLes grandes écoles à l'heure des quotas

Les grandes écoles à l’heure des quotas

DÉCRYPTAGE – Les candidats aux concours des grandes écoles seront de moins en moins sur un pied d’égalité. La discrimination positive est en marche.

C’est la dernière idée à la mode : instaurer une dose de discrimination positive à l’entrée dans les grandes écoles, fleurons de l’enseignement supérieur français, temples des élites et symboles de la méritocratie républicaine. Pour y accéder jusqu’à présent, point de passe-droits ni de copinage possible. Il fallait bûcher deux ou trois ans en classes préparatoires, passer des concours de façon totalement anonyme et les réussir en étant tout simplement plus performant que les autres candidats. Un système qui a produit les meilleurs ingénieurs du monde, des financiers et des capitaines d’industrie hors pair. Trop parfait, sans doute ?

En 2020, Martin Hirsch a jeté le trouble avec son rapport « Diversité sociale et territoriale dans l’enseignement supérieur » remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. On y apprenait ce que l’on savait déjà : les jeunes issus des milieux défavorisés sont sous-représentés dans les grandes écoles. Alerte à la reproduction

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires