mardi, août 16, 2022
Marseille
ciel dégagé
20.9 ° C
23.3 °
17.1 °
56 %
0.3kmh
0 %
mar
28 °
mer
28 °
jeu
25 °
ven
28 °
sam
29 °
AccueilSociétéEn Guadeloupe, une jeunesse sans avenir

En Guadeloupe, une jeunesse sans avenir

Faute de débouchés, beaucoup choisissent l’exil.

À Pointe-à-Pitre

Dans une île où le décrochage scolaire, l’illettrisme et le chômage des jeunes sont légion, tout reste à faire pour offrir un avenir à la jeunesse de Guadeloupe. Les jeunes gens quittent l’île et, malgré des politiques de rattrapage, ont du mal à revenir «au peyi».

Sur un sentier forestier de la forêt tropicale de Guadeloupe, des minipelleteuses sont en chantier depuis plusieurs jours pour l’entretien des fossés. Ce sont les jeunes du régiment du service militaire adapté(RSMA) qui officient ici, dans un chantier grandeur nature avec l’Office national des forêts. «Je suis le marsouin Steeve et je fais une formation de conducteur d’engins. Je suis sûr d’avoir des débouchés pour le travail avec cette formation», se réjouitle jeune homme de 21 ans, qui n’a pas le bac. «On peut aller à l’école certes, mais il faut avoir un boulot», dit-il, l’air concentré, aux commandes de sa minipelle. Comme lui, chaque année, 600 à 800 jeunes passent par le RSMA, un des nombreux organismes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires