mardi, août 9, 2022
Marseille
ciel dégagé
26.2 ° C
26.4 °
24.4 °
56 %
2.3kmh
0 %
lun
26 °
mar
29 °
mer
29 °
jeu
28 °
ven
28 °
AccueilSociétéTristesse après l’incendie d’une église orthodoxe à Paris

Tristesse après l’incendie d’une église orthodoxe à Paris

Saint-Séraphin de Sarov a été construite en 1933. L’origine du feu est inconnue.

C’est une petite église orthodoxe russe insolite, un lieu chargé d’histoire, empreint d’un esprit d’ouverture culturelle et religieuse, qui est parti en fumée dimanche, jour des Rameaux du calendrier julien. À 16 h 14, le père Nicolas Cernokrak, recteur de l’église Saint-Séraphin de Sarov (Paris 15e), parti se reposer chez lui, à Suresnes, entre deux offices, décroche son téléphone. L’église est en feu. Les pompiers arriveront vingt minutes après l’alerte, donnée par les trois personnes présentes. L’incendie n’a pas fait de victime.

Derrière la porte cochère du 91, rue Lecourbe, après avoir passé la grille où serpentent des glycines, c’est la désolation. Les murs de béton plaqués en bois de cèdre rouge, le toit et ses deux coupoles bleues sont toujours debout, mais à l’intérieur, tout a brûlé. Mobilier, tapis, icônes, livres liturgiques. Ce dimanche, les paroissiens sont venus nombreux pour déblayer les décombres, récupérer ce qui peut l’être et trier, dans le charmant jardin qui jouxte…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires