samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
29.5 ° C
30.9 °
26.2 °
32 %
5.7kmh
0 %
sam
28 °
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
AccueilÀ la uneColin de «Koh-Lanta»: «Je suis content de mon image, j’ai toujours le...

Colin de «Koh-Lanta»: «Je suis content de mon image, j’ai toujours le sourire»

Publié20 avril 2022, 07:59

Le Fribourgeois de 25 ans, seul Suisse de la nouvelle saison du jeu de TF1, dresse un premier bilan de son aventure.

Mardi soir, c’était la réunification dans «Koh-Lanta». «Une étape cruciale car il faut réussir à matcher avec les gens qu’on connaît moins», décrit le Fribourgeois de 25 ans Colin, qui nous dresse un premier bilan de son aventure commencée il y a maintenant 8 épisodes.

Comment jugez-vous votre prestation jusqu’ici?

Je suis assez content. J’ai été assez solide sur les épreuves, je suis assez satisfait de mon image à la télévision et de mon comportement. J’ai toujours le smile, alors qu’avec la faim on aurait pu s’attendre à ce que je devienne quelqu’un d’autre.

Par ailleurs, vous n’avez jamais été inquiété lors des votes.

Je n’ai pas eu de coup de stress, jusqu’à l’élimination de mon amie Alexandra (ndlr.: à l’issue de l’épisode 7). C’est à ce moment-là que je me suis dit que tout était possible.

Il y a une semaine, on vous a vu vous régaler d’un buffet remporté après une épreuve. Vous disiez n’avoir jamais autant mangé de votre vie, c’est le cas?

Oui! On ne s’en rend pas compte à l’image, mais c’était indécent toute cette nourriture pour nous qui avions très peu mangé avant. Au point que j’ai dû prendre un moment pour moi, j’ai dû me coucher. J’étais au plus mal. J’ai cru que j’allais vomir mais je ne voulais pas que ça arrive pour ne pas perdre les nutriments. (Rires.)

«J’ai cru que j’allais vomir mais je ne voulais pas que ça arrive pour ne pas perdre les nutriments», raconte en riant Colin à propos d’un buffet de nourriture remporté dans l’épisode 7.

Capture d’écran TF1

Quels moments difficiles avez-vous connus?

À part la faim constante, il y a eu une ou deux nuits vraiment pluvieuses. La cabane n’étant pas étanche, on a des gouttes qui nous tombent sur le visage, on dort sur un pull trempé, on a froid, rien ne sèche…

C’est une saison pluvieuse, en effet. Cela ne vous donne pas forcément envie de retourner à l’avenir aux Philippines pour des vacances.

En fait, je suis déjà allé exactement au même endroit en 2018! Mais on y mangeait et on pouvait y faire la fête.

C’est donc ça, votre avantage: vous y avez fait du repérage!

Oui! Et j’y ai planqué un couteau suisse! (Rires.)

«Je suis déjà allé exactement au même endroit en 2018. Mais on y mangeait et on pouvait y faire la fête.»

Colin à propos de l’archipel des Calamian aux Philippines

Denis Brogniart, interrogé sur vos points forts, dit que vous êtes quelqu’un «qui s’est préparé, qui est costaud et qui est très sociable». Vous vous reconnaissez dans cette description?

Ce que dit Denis me fait chaud au cœur. Je me reconnais, oui. Je suis surtout costaud au niveau mental.

Il dit aussi que vous avez un point fort qui peut se transformer en point faible: votre tchatche.

Dans «Koh-Lanta», un point fort pourrait effectivement devenir un point faible. Mais je pense quand même que le plus important est d’être soi-même. Je ne réfléchis pas à savoir si je parle trop ou pas assez. Être fake, c’est tout ce que je ne voulais pas.

Avec la réunification, la stratégie est pourtant essentielle.

On a peu vu les discussions que j’ai eues avec Alexandra et Olga où on comptait les voix, mais j’avais monté une stratégie pour que ça passe. Malheureusement Alexandra a été éliminée par la boule noire. Est-ce que pour la suite je dois me transformer? On va le découvrir…

Sur les réseaux sociaux, vous commentez avec humour vos exploits lors de chaque diffusion. Quels sont les messages que vous recevez?

J’ai beaucoup de retours positifs. Ce que je veux, c’est ne pas me prendre la tête. Je me lâche dans les descriptions, j’ai envie de montrer qui je suis.

Vous avez droit à beaucoup de compliments sur votre physique. Comment votre copine les prend-elle?

(Rire gêné.) Ma copine est contente. Je ne sais pas. Elle l’a à la maison.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires