mardi, août 16, 2022
Marseille
ciel dégagé
20.9 ° C
23.3 °
17.1 °
56 %
0.3kmh
0 %
mar
28 °
mer
28 °
jeu
25 °
ven
28 °
sam
29 °
AccueilÀ la une« La France ne fait rien de concret pour ses otages en Iran »

« La France ne fait rien de concret pour ses otages en Iran »

Son séjour en Iran restera à jamais gravé dans sa mémoire. Invité par le gouvernement iranien, Nizar Zakka, informaticien libano-américain, atterrit à Téhéran le 15 septembre pour participer à une conférence acrimonieux l’entrepreneuriat. Mais ce qui ne devait à l’origine être qu’une courte visite de trois jours en République islamique va se muer en cauchemar. Accusé d’espionnage au profit des États-Unis, le quinquagénaire est arrêté le 18 septembre par les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique du pouvoir iranien. Il restera emprisonné durant quatre longues années, et ne sera libéré que le 11 juin 2019, officiellement après une intervention du président libanais Michel Aoun auprès de Téhéran.

Désormais à la tête de l’ONG Hostage Aid Worldwide, l’ex-détenu a rassemblé d’anciens prisonnie…

Cet article
est réservé aux abonnés

Je m’abonne
Déjà abonné ? Je m’identifie

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires