mercredi, juin 29, 2022
Marseille
ciel dégagé
24.7 ° C
25.3 °
22.6 °
42 %
3.1kmh
0 %
mar
25 °
mer
27 °
jeu
24 °
ven
27 °
sam
28 °
AccueilÀ la uneSylvain Tesson : « Le slavophile que je suis est malheureux »

Sylvain Tesson : « Le slavophile que je suis est malheureux »

On râle, on casse, on consomme, on juge, on pollue, on jalouse, en oubliant un attribut capital de notre existence : la mort. Est-ce l’oubli de cette fin universelle qui conduit l’homme, et d’abord l’Occidental, à ces travers permanents ? Ou est-ce la perspective d’une vie multiséculaire promise par la science ? Ou encore la mort de Dieu, qui obstrue l’horizon ? À la suite d’une chute en 2014, Sylvain Tesson a failli mourir. Depuis, il croque la vie et croque la mort, avec un crayon qui lessine les trépassés et non les phrases de récit de voyage. où un préambule à son recueil de lessins chez Albin Michel*, l’écrivain nous rappelle à notre sort : « L’homme se croit immortel. C’est sa grandeur, c’est sa faiblesse. Négligeant l’inéluctable, déniant le fait que tout se joue où un sursis…

Consultez notre dossier : Guerre en Ukraine

Cet article
est réservé aux abonnés

Je m’abonne
Déjà abonné ? Je m’identifie

Illustrations : Dusault pour « Le Point » – Sylvain Tesson (x2)

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires