dimanche, juin 26, 2022
Marseille
couvert
21.4 ° C
21.8 °
20.1 °
64 %
0.5kmh
100 %
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
jeu
26 °
AccueilPolitiqueEuro 2020 - Comment rebondir après la claque romaine?

Euro 2020 – Comment rebondir après la claque romaine?

Publié19 juin 2021, 12:30

La Suisse doit se remettre de la gifle enregistrée mercredi en Italie, pour rêver des 8es de finale. Deux joueurs évoquent des pistes.

Manuel Akanji a été un des rares suisses avec Granit Xhaka à avoir gagné plus de duels qu’il n’en a perdus. Ca ne s’est pas vu au tableau d’affichage…

AFP

Et un, et deux et 3-0. Les Romands ont eu de la peine à digérer la répétition de ce refrain en 1998. C’est désormais le pays tout entier qui a eu du mal à avaler ce score, qui a claqué au coup de sifflet final de la partie de l’Euro 2020 disputée au Stadio Olimpico de Rome mercredi dernier. Il va pourtant bien falloir s’en remettre et au plus vite, pour ne pas décevoir encore plus dimanche à Bakou.

Le programme du groupe A.

Mais avant de se plonger dans le match contre la Turquie qui ressemblera à un vrai 16e de finale de ce Championnat d’Europe, il convient de comprendre ce qui a bien pu se passer. La performance impressionnante de la Squadra Azzurra n’explique pas à elle seule les errements helvétiques, de la part de joueurs qui avaient prouvé dans le passé qu’ils pouvaient se sublimer dès que l’adversité montait d’un cran.

La «heatmap» de Manuel Akanji.

Sofa Score

«Je ne peux pas raconter tout ce qui s’est dit dans le vestiaire après la défaite en Italie, mais ce qui est sûr c’est qu’on était tous très déçus et déterminés à faire mieux contre la Turquie, a commencé Manuel Akanji, après l’entraînement de vendredi et avant de décoller pour l’Azerbaïdjan dans l’après-midi. Il faut d’abord comprendre ce qu’il s’est passé, analyser la partie et intégrer les raisons de nos erreurs pour ne plus les commettre.»

Justement, quels sont les manques pointés par l’encadrement et les membres de cette «Nati» à la dérive? Le défenseur de Dortmund a enchaîné: «il y a eu pas mal de manques de notre part, à Rome. On a d’abord pas assez gagné de duels. On n’a pas assez couru. On a fait beaucoup d’erreurs techniques, dans des endroits clés de la pelouse, en plus. On a aussi oublié de défendre en équipe…» La liste correspond à ce qu’on a pu constater des tribunes.

«On a mal dormi après ce match, a pour sa part lâché Djibril Sow. On a manqué de volonté et d’agressivité pour espérer quelque chose d’une partie comptant pour un Euro. Je crois qu’il faut être davantage prêt à se battre! Spécialement dans une partie comme ça, contre l’Italie. À Rome en plus, devant 4000, 5000 supporters suisses. On n’en a tout simplement pas fait assez.»

Les fans de l’équipe de Suisse ont de la peine à pardonner de passer autant à côté d’un rendez-vous si important et leur équipe nationale semble avoir compris le message. «Je peux parfaitement entendre toutes ces critiques sur nos performances. Quand nous jouons mal (et nous l’avons fait), nous pouvons et devons faire notre auto-critique», a assuré le stoppeur de Dortmund. «On n’était pas content non plus, a relancé le milieu de Francfort. Certains de nos éléments disputent leur troisième ou quatrième grand tournoi international et ils savent comment c’est. Ils nous ont dit que c’était insuffisant.»

Arrivé avec les cheveux «naturels» pour le début de la compétition, Akanji a concentré les critiques alémaniques pour avoir eu l’outrecuidance d’être apparu décolorés après le match contre le Pays de Galles. Forcément, il n’allait pas couper à la question d’un collègue d’outre-Sarine sur le sujet… «Mais je ne comprends bien pas le lien que mes performances peuvent avoir avec la coiffure», a-t-il grincé.

Et maintenant alors, comment rebondir avant de passer dans un Stade olympique à l’autre, mais 3110 kilomètres plus à l’Est? «Dimanche, ce sera un match «à l’extérieur», car beaucoup de Turcs seront à Bakou. Il faudra donc se nourrir de l’agressivité des supporters adverses pour avoir la chance de gagner ces trois points», a d’abord pointé Sow. «On sort de deux matches pas simples derrière nous, mais le football est ainsi fait qu’on a encore une chance lors de la prochaine partie. Elle sera décisive et il faudra la gagner», a complété Akanji.

À eux de prouver qu’ils ont appris la leçon.

Le classement du groupe A.

Plus de 200’000 prix instantanés d’une valeur totale de plus de 600’000 francs sont à gagner dans le cadre du concours de Denner et de «20 minutes». Avec, comme prix principal, un an d’achats gratuits chez Denner. Retrouve ici toutes les infos pour participer.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires