dimanche, juin 26, 2022
Marseille
nuageux
19.1 ° C
20.8 °
16.6 °
59 %
2.5kmh
81 %
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
jeu
26 °
AccueilÀ la uneFootball - Ilija Borenovic saura donner du relief à la politique du...

Football – Ilija Borenovic saura donner du relief à la politique du LS

Publié25 juillet 2021, 12:29

Bien que battu par Saint-Gall lors de la 1re journée de Super League, le Lausanne-Sport et son nouvel entraîneur ont montré certaines ambitions qui vont au-delà de la simple postformation.

parValentin Schnorhk

(Lausanne)

Yannick Michel

Le choix est d’ordre politique. Chaque saison, le Lausanne-Sport sera probablement soumis à la même difficulté: celle de se refaire une équipe. Avec les allées et venues qui doivent constituer la réalité du club de la Tuilière, le destin du LS ne peut être différent de celui-ci. C’est notamment ce qui permet de relativiser la défaite inaugurale contre Saint-Gall (2-1) de samedi.

Il y a de quoi aller à l’encontre de l’argumentaire. Le onze titulaire aligné pour cette 1re journée ne comportait finalement que trois joueurs débarqués cet été au LS: Zeki Amdouni et Trae Coyle devant, ainsi que Jean N’Guessan au milieu. Le reste? Des habitués, voire des cadres de l’équipe de Giorgio Contini la saison dernière. Mais voilà, Contini n’est plus là, et son remplaçant Ilija Borenovic a le droit d’avoir ses propres idées.

Dans les faits, elles ne sont pas très éloignées de celles de son prédécesseur: une volonté de soigner la relance et la construction, notamment. Et puis, un désir d’occuper les ailes avec des éléments forts, en optant pour une flexibilité tactique. Sans ballon, la formation de Borenovic a défendu à 4, alors qu’elle passait volontiers à 3 défenseurs lorsqu’il s’agissait d’organiser ses actions. Contini l’avait fait parfois, ça aussi.

Il n’empêche, Borenovic sait où il veut aller. Sa vision est claire, et il n’a pas de peine à l’expliciter. Et même à s’opposer aux idées qui ne lui conviennent pas. Saint-Gall peut-il inspirer le LS?, lui a-t-il été demandé après la rencontre. Réponse nette et sans ambiguïté: «Non.» Rejet total? «Saint-Gall s’appuie sur des principes que l’on ne recherche pas forcément de notre côté.» En clair, le jeu direct et l’intensité à la perte ne font pas partie des options privilégiées par le nouvel entraîneur lausannois.

Des déchets forcément, mais aussi des surprises

Il faut lui reconnaître cette franchise. Cela est la marque d’un technicien qui sait où il veut aller. Lausanne a besoin de ça, pour ne pas être qu’un satellite de la galaxie Ineos, qu’un club ferme au service de l’OGC Nice. Même quand il en a tout l’air, lorsqu’il annonce un wagon de recrues venues garnir le réservoir à étages de la maison mère du sud-est. Il y aura donc des déchets, c’est inévitable.

Mais cela n’empêche pas les (très) belles surprises. Le duo Guessand-Da Cunha de la saison dernière en était une. Cette saison, Jean N’Guessan, arrivé d’Abidjan via Nice (le temps de signer un contrat avant d’être prêté au LS), en a l’allure. On l’a vu samedi, déjà. À 18 ans, le milieu de terrain semble avoir cette habileté de casser des lignes sur une simple prise de balle, sur une conduite dynamique. Il a le profil de l’attraction.

Le temps permettra de découvrir les autres joueurs. C’est de toute façon la mission de Borenovic: valoriser chaque élément prometteur. Le Serbe d’origine va se plier aux attentes, son profil de formateur a été sélectionné pour ça. Mais il a assurément la volonté d’en faire un peu plus, d’inscrire cette approche dans un cadre bien précis. C’est ce qui rend le LS 2021-22 intéressant. Même après une première défaite.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires