dimanche, juin 26, 2022
Marseille
couvert
21.4 ° C
21.8 °
20.1 °
64 %
0.5kmh
100 %
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
jeu
26 °
AccueilSociétéLa pêche à l’aimant, la pratique écologique qui dépollue nos cours d’eau

La pêche à l’aimant, la pratique écologique qui dépollue nos cours d’eau

La pêche à l’aimant a gagné en popularité ces dernières années et est de plus en plus encadrée.

«Tout ce que vous pouvez imaginer de métallique se trouve dans l’eau. Citez-moi n’importe quoi, on l’a sorti», met au défi Didier Hau, président de L’Aimant dunkerquois. Vélos, scooters, carcasses de voitures, barrières de chantier, caddies, coffres-forts… Créée en 2018, son association a déjà repêché 58 tonnes de déchets dans le port de Dunkerque (Nord) et les cours d’eau de la région. Pari réussi: les eaux sont de plus en plus propres et les pêcheurs s’accrochent moins.

Chasse au trésor pour les uns, acte citoyen et dépollution fluviale pour les autres, la pêche à l’aimant consiste à repêcher des objets métalliques dans les cours d’eau à l’aide d’un aimant néodyme solidement accroché au bout d’une corde. La force d’adhérence de l’aimant varie de 50 kg à plus d’une tonne. Si certains pêcheurs à l’aimant livrent ou revendent leurs trouvailles chez un ferrailleur, d’autres font appel aux services municipaux, parfois surchargés.

«Nos grands-parents nettoyaient déjà les rivières au grappin.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires