mardi, mai 24, 2022
Marseille
peu nuageux
19.1 ° C
19.3 °
18.4 °
61 %
1.4kmh
17 %
lun
19 °
mar
23 °
mer
21 °
jeu
24 °
ven
24 °
AccueilPolitiqueFootball - Que retenir de la première liste de Murat Yakin?

Football – Que retenir de la première liste de Murat Yakin?

Publié27 août 2021, 19:32

Avec Cédric Zesiger pour seule nouveauté, le néo-sélectionneur n’a rien chamboulé de l’équipe de Suisse qui a fonctionné cet été à l’Euro. Mais avec quelques partis pris à relever.

Murat Yakin a retenu vingt-sept joueurs pour les trois matches de l’équipe de Suisse.

Freshfocus

De l’attente, forcément. Mais raisonnable. La première liste de Murat Yakin en tant que sélectionneur de l’équipe de Suisse était épiée, mais il n’y avait pas de raison d’y voir un chamboulement total. D’autant plus que le Bâlois arrive à la tête d’une formation qui se porte bien, après être arrivée jusqu’en quarts de finale du dernier Euro, n’étant éliminée que par l’Espagne aux tirs au but.

Les joueurs étant encore dans la force de l’âge, il ne fallait pas s’attendre à un changement de cap. Tout le monde ou presque est là, et c’est ce qui constitue l’une des principales leçons de cette première convocation en vue des trois matches à venir (la Grèce en amical mercredi, l’Italie dimanche 5 et l’Irlande du Nord mercredi 8 dans le cadre des qualifications au Mondial 2022). Analyse.

Le cadre est reconduit

Murat Yakin est en phase de séduction et de conviction. «J’ai eu plusieurs discussions avec Granit Xhaka par téléphone», a-t-il par exemple fait savoir. Manière de se mettre le capitaine dans la poche. Le vice-capitaine Xherdan Shaqiri aussi, avec qui il a aussi pu évoquer sa situation personnelle jusqu’à son transfert à Lyon officialisé en début de semaine. Bref, Yakin a choisi d’être proche de ses cadres et de s’inscrire globalement dans la continuité.

‹‹J’ai eu plusieurs discussions avec Granit Xhaka par téléphone.››

Murat Yakin, sélectionneur de l’équipe de Suisse

Du groupe retenu par Vladimir Petkovic pour aller à l’Euro, le nouveau sélectionneur n’a biffé que deux noms: ceux de Becir Omeragic et d’Edimilson Fernandes. Admir Mehmedi est lui un néoretraité du football international, alors que Jonas Omlin est blessé. Le reste du groupe est reconduit, signe que Yakin s’inscrit surtout dans la continuité.

Il a même pris le parti de réunir un bon quota de joueurs pas forcément prêts à disputer le moindre match. En montant une liste de vingt-sept noms, il fait le choix de concerner tout le monde et de ne surtout pas renier l’excellente performance collective de cet été. Breel Embolo ne pourra sûrement pas jouer (encore trop juste), Denis Zakaria non plus (il n’est pas encore apparu sur une feuille de match avec le Borussia Mönchengladbach cette saison). Steven Zuber est en instance de départ de l’Eintracht Francfort. Mario Gavranovic (comme Shaqiri) vient de débarquer dans un nouveau club et il n’a pas encore disputé la moindre minute. Et pourtant, ils seront tous présents lundi pour le rassemblement à Bâle.

«Nous avons quelques joueurs blessés, et puis le mercato court jusqu’à mardi, a détaillé Yakin. Ce n’est pas simple. Nous voulions avoir avec nous ceux qui ont participé à l’Euro, pour faire un point. Même si quelques-uns sont incertains ou trop justes pour disputer les trois rencontres.» Leur situation sera évoluée régulièrement, dès leur arrivée.

La défense à quatre oriente les choix

C’est une petite bombe qu’a lâchée Murat Yakin, sans que personne ne lui pose directement la question. «Je veux jouer ces trois matches avec une défense à quatre», a-t-il annoncé. C’est une rupture avec le travail de Vladimir Petkovic, qui avait orienté l’équipe de Suisse dans un système à trois derrière après le Mondial 2018. «Il a bien organisé l’équipe et elle a cette flexibilité de changer de formation sans trop de difficultés», estime Yakin, qui a à juste titre souligné qu’à l’Euro, Petkovic avait choisi un 4-4-2 contre la Turquie et l’Espagne.

Il faut y voir sans doute un signe d’un sélectionneur qui veut quand même avancer avec ses propres idées, tout en ne reniant pas le passé. Il a même déjà son équipe en tête, supposent ceux qui le connaissent bien. Ricardo Rodriguez peut jouer dans une défense à trois comme latéral gauche d’une ligne de quatre, a avancé le Bâlois. Il occupera probablement ce poste-là dans l’équipe-type imaginée. Car derrière, les solutions sont rares (Benito, en difficulté à Bordeaux, ou Lotomba qui joue à droite à Nice).

Et puis, ce choix-là a fait une victime: Omeragic. À Zurich, le Genevois évolue dans un système en 3-5-2. Yakin désire l’observer dans un alignement à quatre avec les M21, ainsi a-t-il justifié son choix au profit de Cedric Zesiger, seule nouveauté de la liste. Le défenseur formé à Neuchâtel Xamax est rompu au 4-4-2 de Young Boys et présente en plus l’avantage d’être gaucher, aux yeux du sélectionneur.

Andi Zeqiri est considéré

Après avoir découvert la vie d’une équipe nationale A lors du stage de préparation à l’Euro avant d’être rayé de la liste au dernier moment, Andi Zeqiri fera cette fois réellement partie de la sélection. Il fêtera très probablement sa première cape lors de cet enchaînement de matches. Sa présence n’est pas une surprise. Elle s’inscrit même dans une certaine logiquement, surtout après avoir inscrit son premier but sous les couleurs de Brighton en Coupe de la Ligue cette semaine.

Le sélectionneur l’a relevé. Signe, sans doute, que l’attaquant vaudois de 22 ans aura un rôle à jouer, vu le nombre d’éléments offensifs à court de forme. Il y a des esprits à marquer déjà cet automne. Et notamment celui de Murat Yakin.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires