samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
26.5 ° C
28.7 °
24.7 °
46 %
4kmh
0 %
sam
26 °
dim
29 °
lun
29 °
mar
29 °
mer
28 °
AccueilSociétéune députée propose une loi pour protéger les mères

une députée propose une loi pour protéger les mères

L’élue LREM Fiona Lazaar propose la création d’un délit d’entrave à l’allaitement dans les espaces publics puni de 1500 euros d’amende.

L’histoire de Maÿlis, une Bordelaise giflée par une inconnue parce qu’elle allaitait son bébé de six mois en public, a fait le tour des réseaux sociaux en mai. Comme elle, d’autres femmes sont régulièrement prises à partie et humiliées parce qu’elles nourrissent leur enfant dans des lieux publics. Pourtant, aucune loi ne l’interdit et seul l’allaitement en entreprise est clairement encadré par le code du travail. C’est pourquoi la députée LREM Fiona Lazaar a déposé une proposition de loi à l’Assemblée Nationale le 15 juin, qui n’est pas encore à l’ordre du jour, pour protéger les mères qui décident d’allaiter leur enfant en public et punir ceux qui les en empêchent.

Dans un premier article, la proposition de loi rappelle qu’allaiter en public n’est pas constitutif d’une infraction d’exhibition sexuelle. «C’est un peu grave d’avoir à l’écrire mais malheureusement c’est ce qui est presque systématiquement reproché aux femmes qui reçoivent des remarques parce qu’elles allaitent» déplore Fiona Lazaar au Figaro. Quant au deuxième article, il crée un «délit d’entrave à l’allaitement dans l’espace public et les lieux recevant du public puni de 1500 euros d’amende». Et contrairement à une précédente proposition de loi déposée en mars par des députés, celle-ci ne tend pas à faire la promotion de l’allaitement, seulement à protéger les femmes qui décident de le faire.

«Changer de regard sur l’allaitement»

Depuis qu’elle a proposé cette loi, Fiona Lazaar affirme avoir reçu plusieurs témoignages de femmes qui se disent «rassurées de savoir que la loi est de leur côté». Les remarques lancées par des «hommes mais aussi par un certain nombre de femmes» devant une mère qui allaite sont les illustrations «d’une culture assez patriarcale où le corps de la femme, sa poitrine, se résumerait à un organe sexuel, alors que c’est aussi une façon de répondre aux besoins essentiels des enfants», insiste la députée.

Ces situations sont aussi parfois le fait d’individus qui ne savent pas comment réagir lorsqu’une femme allaite à une table de restaurant ou dans une file d’attente. «La sensibilisation et la formation des personnels travaillant dans des lieux publics sont aussi importantes, il faut changer de regard sur l’allaitement et mettre un stop à celles et ceux qui voudraient restreindre le droit des femmes», conclut l’élue.

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires