mardi, juin 28, 2022
Marseille
couvert
22.2 ° C
23.7 °
19.1 °
51 %
0.6kmh
93 %
mar
26 °
mer
27 °
jeu
25 °
ven
29 °
sam
24 °
AccueilSociétéAlexandre Benalla, ce «sans-grade» qui faisait autorité

Alexandre Benalla, ce «sans-grade» qui faisait autorité

COMPTE-RENDU D’AUDIENCE – Devant le tribunal, son goût du pouvoir, son influence et son omnipotence à l’Élysée sont passés au crible.

«Dans ces fonctions, c’est la place que vous prenez qui compte. Il faut savoir jouer entre les lignes. M. Benalla était un grand joueur entre les lignes. C’est pour cela que j’ai pu dire qu’il avait ostracisé les chefs du groupe de sécurité de la présidence de la République.» Le prévenu, Maxence Creusat, jeune commissaire de police qui, en 2018, était en poste à la direction de l’ordre public et de la circulation, résume ainsi ce que la présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez, met au jour progressivement, au fil des heures d’audience: l’extrême flou et la grande porosité qui existe au plus haut sommet de l’État, entre les hommes de confiance du président de la République et les professionnels de la sécurité appartenant à la police nationale ou à la gendarmerie.

Voici Alexandre Benalla qui copréside les grands événements de la capitale aux côtés du préfet de police de Paris: le One Planet Summit, les obsèques de Johnny Hallyday, le retour des Bleus lors de la Coupe du monde ou encore

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires