dimanche, juin 26, 2022
Marseille
couvert
21.4 ° C
21.8 °
20.1 °
64 %
0.5kmh
100 %
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
jeu
26 °
AccueilSociétédes centaines d'Espagnols affluent au Pays basque pour se faire vacciner

des centaines d’Espagnols affluent au Pays basque pour se faire vacciner

Confusion dans le sud-ouest de la France, où des centaines d’Espagnols ont traversé la frontière ce week-end pour se faire vacciner, sans savoir si cela était effectivement autorisé ou non.

«Il suffit de s’inscrire sur le site doctolib». Le mot a vite tourné. Depuis quelques jours, des dizaines d’Espagnols affluent au Pays-Basque dans l’espoir de se faire vacciner. Des jeunes, pour la plupart, quand la campagne de vaccination en Espagne est pour le moment réservée à la tranche des 40-49 ans. «C’était très facile. Le mot s’est immédiatement répandu et plusieurs amis l’ont appris par des voies différentes. Nous avons pris rendez-vous depuis le téléphone portable, ils nous ont piqués et nous ont donné un reçu pour le deuxième rendez-vous dans trois semaines», raconte Elena Maetzu, 21 ans, au journal El Pais.

À Biarritz, quarante personnes sont arrivées lundi dans un bus. Près de 300 personnes auraient été vaccinées ce week-end. « Des jeunes essentiellement, qui craignaient de ne pas pouvoir voyager cet été», observe une employée du centre de vaccination de Biarritz. «Au début, on ne leur demandait pas de papier particulier outre leur carte d’identité.» Face à cet afflux, le centre de vaccination a pris des mesures supplémentaires : « La vaccination ne sera ouverte aux Espagnols que lorsqu’il a un risque de perdre ces doses», a affirmé la directrice du centre de vaccination Estefanie Gravé.

À VOIR AUSSI – Le G7 s’engage «à vacciner 60% de la population mondiale d’ici l’année prochaine», annonce Emmanuel Macron

Consignes contradictoires

Car jusqu’ici, les consignes n’étaient pas claires concernant la vaccination des étrangers en France. Le vaccin était en principe réservé aux résidents français, mais il n’était pas nécessaire de présenter une carte de résident ou une carte vitale. Face à l’afflux, le préfet a durci mardi les conditions de vaccination dans la région. «La vaccination contre la Covid-19 n’est ouverte sur le territoire national qu’aux personnes bénéficiant de droits ouverts dans le système français de sécurité sociale et aux personnes étrangères résidant en France», a réagi le préfet. Un jeune couple venu de Madrid s’est ainsi vu refouler à l’entrée du centre de vaccination de Biarritz. Mais en l’absence de directives nationales, de nombreux Espagnols continuaient pourtant de se faire vacciner mardi, révèle le journal espagnol Eldiario.es. «Pour le moment nous sommes en attente d’un retour du national sur ce point», confirme l’ARS de Nouvelle-Aquitaine au Figaro.

Que va-t-il advenir des dizaines d’Espagnols qui ont déjà reçu une première dose ? Entre les doses des vacanciers français et celles des Espagnols, l’organisation de la vaccination pour la période estivale pose question. «L’arrivée des Espagnols a été croissante, mais reste marginale. L’inquiétude de la ville concerne les vacances d’été, où le nombre de vacanciers pourrait brouiller les lignes et devenir difficile à gérer», affirme au Figaro la mairie de Cap Breton, à une quarantaine de kilomètres de la frontière. «Il faudra appliquer un cadre strict à la vaccination : qui, quand et où. Sinon, ça va devenir compliqué.»

À VOIR AUSSI – Covid-19: l’objectif de vaccination fixé par Biden pour le 4 juillet sera manqué

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires