samedi, juin 25, 2022
Marseille
ciel dégagé
29.5 ° C
30.9 °
26.2 °
32 %
5.7kmh
0 %
sam
28 °
dim
30 °
lun
28 °
mar
27 °
mer
28 °
AccueilSociétéce petit village de l'Aisne a battu un record absolu d'abstention

ce petit village de l’Aisne a battu un record absolu d’abstention

Aucun des habitants de La Chapelle-sur-Chézy n’est allé voter dimanche… pour une excellente raison : leur village a été dramatiquement touché par les orages et les pluies diluviennes.

Désintérêt de la politique, manque d’informations, boycott assumé… Les arguments ne manquent pas pour justifier le taux d’abstention record de 66,7% au premier tour des élections régionales et départementales. Dans le petit village de La Chapelle-sur-Chézy, dans l’Aisne, cette proportion a même atteint… les 100%, comme l’a constaté le HuffPost . Aucun des 198 électeurs inscrits sur les listes de cette commune de 300 habitants n’est allé voter. Mais leur raison n’a rien à voir avec la politique : le bureau de vote n’était tout simplement pas opérationnel, à cause des fortes intempéries et des pluies diluviennes du week-end.

«Il n’y a pas une maison qui n’a rien. Toutes les toitures sont par terre. Des plafonds sont tombés donc les gens ne peuvent plus habiter chez eux», a témoigné, émue, la maire Patricia Loiseau au micro de France 3. Sur les réseaux sociaux, les habitants ont partagé des photos des maisons ravagées et des toitures percées par des grêlons de la taille et de la densité d’une boule de pétanque. Aucun des foyers de La Chapelle-sur-Chézy n’a été épargné.

Le bureau de vote impraticable

D’autant plus que l’unique bureau de vote de la ville n’a pas échappé aux intempéries. Dans un communiqué publié dimanche 20 juin à 10 heures, la préfecture de l’Aisne avait annoncé que «l’ensemble des bureaux de votes du département est opérationnel à cette heure, sauf pour La Chapelle-sur-Chézy». Il a donc été «délocalisé dans la matinée à la mairie d’Essômes-sur-Marne», une commune voisine, «compte tenu de l’impossibilité matérielle d’en ouvrir un sur la commune». Face au chaos, les habitants du village n’avaient donc pas la tête à parcourir la dizaine de kilomètres qui les sépare du village épargné. Les axes routiers principaux ont d’ailleurs rapidement été réservés aux secours.

Quid, désormais, du deuxième tour des élections, qui se tiendra dimanche 27 juin ? La maire ne veut pas en entendre parler pour le moment, submergée par les dégâts. «On cherche des gens qui ont des maisons secondaires dans l’Aisne et qui pourrait nous aider au relogement», confie-t-elle au HuffPost. Dans le même temps, l’édile a déposé auprès du préfet de département une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle. Si ce dispositif ne concerne pas les chutes de grêle, il pourrait couvrir les inondations et les ruissellements, soulignent nos confrères.

À VOIR AUSSI – Intempéries: un quartier neuf inondé par les violents orages à Mézières-sur-Seine

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires