mardi, juin 28, 2022
Marseille
couvert
22.2 ° C
23.7 °
19.1 °
51 %
0.6kmh
93 %
mar
26 °
mer
27 °
jeu
25 °
ven
29 °
sam
24 °
AccueilSociétéCes obsessions aveugles qui ont conduit au massacre des Troadec

Ces obsessions aveugles qui ont conduit au massacre des Troadec

COMPTE RENDU D’AUDIENCE – Hubert Caouissin, obnubilé par un magot dont sa belle-famille l’aurait privé, a peu à peu isolé son propre foyer avant de passer à l’acte, au pied de biche.

Selon Hubert Caouissin, Pascal Troadec, son beau-frère, avait détourné de l’héritage paternel un important magot en or massif qui lui permettait de mener grand train. Le 16 février 2017, le présumé millionnaire se présente tôt le matin à l’usine où il exerce le métier d’électricien, syndiqué à la CGT. Comme d’habitude, il arrive une bonne heure en avance pour être certain de ne pas être en retard, range son Audi d’occasion sur le parking, toujours à la même place. Une fois posté, il dispose ses outils dans un ordre précis – gare à quiconque emprunte un tournevis – et, toute la journée, assemble des circuits pour enseignes lumineuses. En fin d’après-midi, il rentre chez lui et se gare juste devant son pavillon – gare à quiconque s’avise de squatter l’emplacement.

Pascal Troadec était maniaque, «un peu psychorigide» admet Martine Vern, l’une des sœurs de sa femme Brigitte. Il ne supportait pas le moindre grain de sable dans une vie réglée comme du papier à musique. Mais il n’a jamais rien

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires