mardi, août 9, 2022
Marseille
ciel dégagé
22.9 ° C
23.1 °
21.8 °
76 %
1.1kmh
0 %
mar
29 °
mer
29 °
jeu
28 °
ven
28 °
sam
24 °
AccueilSociétéLe CD-ROM qui a fait basculer l’affaire Benalla

Le CD-ROM qui a fait basculer l’affaire Benalla

COMPTE RENDU D’AUDIENCE – Soucieux de protéger l’Élysée, un policier a expliqué pourquoi il a transmis les images de vidéosurveillance au cœur de l’affaire.

«Madame la présidente, M. Benalla, je ne le connais pas comme un homme, mais comme une institution, le cabinet de l’Élysée.» Maxence Creusat, jeune commissaire de police prévenu, reste longuement à la barre, grand, mince, le regard jeune, le langage imagé et clair, «carré, loyal sans loup», comme il le martèle sous le feu roulant des questions d’Isabelle Prévost-Desprez, la présidente du tribunal. Il est accusé d’avoir «donné accès à des personnes non habilitées aux images de vidéoprotection» et de «violation de secret professionnel». Sa particularité, avoir été le chef des CRS, place de la Contrescarpe, le 1er mai, et le chef de la cellule Synapse, en charge de l’analyse et de la prospective stratégique de la préfecture de police de Paris, pour le dire autrement, la cellule de veille des réseaux sociaux. Celle qui, dès le 2 mai, va préparer le dossier sur les événements du 1er mai à l’usage du chef de la DOPC (la direction de l’ordre public et de la circulation), Alain Gibelin. Ce dernier,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires