mardi, juin 28, 2022
Marseille
couvert
22.2 ° C
23.7 °
19.1 °
51 %
0.6kmh
93 %
mar
26 °
mer
27 °
jeu
25 °
ven
29 °
sam
24 °
AccueilSociété«J'ai fait une connerie, je les ai tous tués»

«J’ai fait une connerie, je les ai tous tués»

COMPTE RENDU D’AUDIENCE – Persuadé qu’ils lui cachaient un trésor, le principal accusé a tué quatre membres de sa belle-famille. Intarissable lors de sa garde à vue, il poussait la police à trouver ce magot fantôme, omettant les atrocités qu’il venait de commettre.

Envoyé spécial à Nantes

Le 5 mars 2017, en garde à vue, Hubert Caouissin avoue sans difficulté qu’il a tué, dans la nuit du 16 au 17 février, son beau-frère Pascal Troadec ainsi que l’épouse de celui-ci, Brigitte, et leurs deux enfants, Charlotte et Sébastien. Le meurtrier était persuadé depuis au moins trois ans que ses victimes avaient spolié sa compagne Lydie Troadec (sœur de Pascal) et leur fils unique Arthur (1) de l’héritage paternel : une fortune en lingots et pièces d’or, dont jamais personne n’a vu la moindre trace.

Le carnage a eu lieu dans le pavillon des victimes, à Orvault, près de Nantes. Au petit matin du samedi 17 février, de retour chez lui à Pont-de-Buis (Finistère), M. Caouissin déclare à Lydie : «J’ai fait une connerie, je les ai tous tués». Les assises de Loire-Atlantique, devant lesquelles le couple comparaît depuis le 22 juin, examineront les faits en détails lundi prochain. Le massacre, puis le transport des cadavres dans la ferme bretonne isolée, le retour

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires